Le 4L Trophy 2018, c’est fini ! Il s’est achevé sur une belle soirée chez Ali à Marrakech. Ce samedi, il y avait remise des prix, mais pas seulement. Ce sont Megane et Sarah (équipage 122) qui ont emporté la victoire cette année. Retour sur leur victoire surprise.  

 

Vingt-et-unième, coupez ! Clap de fin pour cette édition 2018 du 4L Trophy qui a encore une fois témoigné du bel esprit des étudiants. Durant une semaine intense, parfois difficile et éprouvante, ils se sont prouvé beaucoup de chose et sont devenus les rois de l’entraide, de la solidarité et de la débrouille. Six mille kilomètres après le départ à Biarritz, ils ne sont plus tout-à-fait les mêmes et sont fiers de leur parcours. Déjà de nombreux souvenirs les habitent et ils débordent tous d’anecdotes. L’inscription sur un coup de tête, les mois de préparation, enfin le départ, mais surtout la semaine sur les pistes à bord de leurs Renault 4L et sur les bivouacs ! Ils garderont des amis de tous horizons : cette année, les Trophistes représentaient douze nationalités différentes : France, Belgique, Suisse, Italie, Espagne, Royaume-Uni,  Luxembourg, Pays-Bas, Maroc, Tunisie et même Québec et Etats-Unis, on vient de loin pour participer à cet évènement étudiant exceptionnel.

Ils étaient tous là ce soir, familles, sponsors et proches à leurs coudes pour fêter leur arrivée à Marrakech. Rendez-vous était pris « Chez Ali », un palais inspiré des mille et une nuits pour le dernier visionnage du JT et du croustillant JT décalé de Jean-Baptiste Goupil avant la remise des prix.

 

 

Megane et Sarah, deux championnes qui s’ignoraient

 

Elles n’en revenaient pas quand elles ont appris la grande nouvelle. Pourtant, dès le début de la compétition, elles étaient, à leur grande surprise, très bien placées. D’abord seizièmes, vraiment pas mal pour des débutantes qui n’avaient a priori pas de compétences particulières en matière d’orientation. Puis douzièmes, voilà que ça s’est confirmé ! Toujours étonnées de leur ascension au classement, elles ont commencé à penser que leur méthode simple fonctionnait : suivre de près le roadbook. Mais quand le troisième classement est tombé, tout a basculé. Premières après la boucle 2 « Oued Ziz », sur laquelle elles ont fait un bon décisif. « A partir de là, on a bien été obligées d’y croire et on s’est prises au jeu ! ».

 

 

La dernière ligne droite de Megane et Sarah

 

Mais jeudi, leur 4L leur a joué des tours. Elle ne démarrait pas et on a dû la pousser mais elle calait toujours. Heureusement un autre équipage les a aidées à détecter une panne simple dont elles parlent désormais comme des connaisseuses : « Le fil de l’alternateur était débranché, la batterie se déchargeait, ça a été vite réparé et on a pu avancer sur le marathon ». Un peu exténuées, elles ont fait un bivouac calme avec quatre autres voitures au milieu des dunes. Le repas du soir ? Des chamalos grillés su le feu ! De quoi les remettre d’aplomb pour terminer en beauté…

Vendredi matin, rebelote, la voiture a encore fait des siennes ! « Cette fois, il n’y avait plus de liquide de refroidissement. On en a remis, il n’y avait pas de fuite. », précisent les infirmières, désormais un brin calées en mécanique.

Arrivées vers 21 :00 à Marrakech elles ont commencé réaliser, devant la confirmation de leur première place au classement provisoire, ce qui leur arrivait, elles qui avaient abordé le 4L Trophy pour son volet solidaire. A quoi elles doivent leur victoire ? Selon elles, à leur fidélité aux consignes du roadbook et à un détail apparemment pas négligeable : les bons pneus de la voiture ! « Pendant que de nombreuses 4L s’ensablaient, nous on passait partout, ça a dû nous faire gagner de précieux mètres… ». Voilà, à les entendre, c’est aussi simple que ça avec ces deux jeunes femmes dont les sourires expriment à la fois autant de fierté que de surprise.

Après la remise des prix sous les acclamations d’un parterre de Trophistes survoltés, elles ont profité du dîner et du spectacle traditionnels donnés chez Ali. La suite ? Ils ont tous lâché les chevaux ! Grosse ambiance pour fêter cette 21ème édition et partager un dernier grand moment réunis.